TechnoWeb du moment

TechnoWeb du moment

1. Les polices oublient les régimes et prennent du gras

Le choix d’une typographie impacte la lecture d’un texte. En optant de plus en plus souvent pour des polices de caractère en gras, il sera plus facile de guider les lecteurs.

Typographie large

Vous remarquerez d’ailleurs que ce sont souvent les titres principaux qui sont mis en gras afin de délivrer plus rapidement l’information. Les sous-titres quant à eux se veulent plus lights.

Vous pourrez même y ajouter un peu de couleurs pour encore plus les souligner.

Il faudra cependant être attentif à ne pas surcharger la page de mots ainsi mis en évidence !

2. Le serif arrive sur vos écrans

La typographie continue de faire parler d’elle avec l’arrivée du serif sur vos écrans.

Si vous avez lu notre guide sur les grands types de typographies et leurs usages, vous savez que la police à empattement, appelée serif, est principalement utilisée pour les documents imprimés.

Toutefois, même si la police sans serif reste privilégiée pour une meilleure lisibilité, de plus en plus de marques se tournent vers le serif pour apporter un aspect décoratif à leurs titres.

Associée à une taille de police importante, vous remarquerez aussi que les empattements n’empiètent pas que la qualité de lecture.

Police Serif

3. Les backgrounds s’animent

La vidéo a fait l’objet de nombreux articles sur notre blog, et dernièrement nous avions évoqué l’utilisation de ce media en arrière-plan des sites internet.

Si vous vous baladez sur le web, vous remarquerez que le contenu vidéo a réellement envahi nos écrans et qu’il se place de plus en plus en background.

Background vidéo

Aujourd’hui la vidéo ne sert plus seulement à divertir l’utilisateur et/ou à diversifier le contenu d’une page web.

L’objectif est de fournir visuellement des informations pertinentes aux internautes qui ne prennent plus le temps de lire les textes d’un site, et de capter leur attention.

De plus, cette tendance va de paire avec l’envie de plonger les utilisateurs dans une expérience de contenu immersive.

4. Les animations toujours plus présentes

Si le material design permet de gagner en temps de téléchargement, avec une iconographie simple, les interactions renforcent le lien avec l’internaute.

Les boutons animés, grâce à l’effet « hover » (qui changent de couleur au passage de la souris, par exemple) ou les menus « hamburger » qui se transforment pour inciter à cliquer ne sont pas prêts de disparaître. Ces animations, grâce au CSS et au JavaScript, sont maintenant compatibles avec tous les navigateurs. Pratique, non ?

Bouton animation

Les barres latérales défilantes de partages sur les réseaux sociaux font également partie de ces micro-interactions de plus en plus bienvenues.

5. Encore de la couleur pour 2019

Toujours dans cette optique d’attirer le regard des utilisateurs, le monde du web design continuera de nous dévoiler des interfaces colorées.

Webdesign couleurs

Si tout le monde ne peut pas intégrer des visuels hauts en couleurs, ces teintes seront notamment présentes dans des tons plus doux telles que les couleurs pastels, ces dernières étant jugées moins agressives.

6. Les menus changent de forme

Les sites vont encore plus loin que le responsive design. Ils sont maintenant pensés directement pour une utilisation sur écran mobile.

C’est ainsi que les menus, traditionnellement en haut des écrans d’ordinateur, se déplacent vers le bas. Ils répondent ainsi à l’utilisation habituelle des smartphones : c’est en bas que l’on pose son doigt pour naviguer !

Encore inconcevable il y quelques années, l’une des tendances qui bouscule le très célèbre menu hamburger est le scroll horizontal pour les menu, notamment sur le mobile. Importé depuis les applications mobiles, ce concept prend peu à peu sa place sur le web.

7. La symétrie, toujours aux abonnés absents

Alors que les grilles sont recommandées pour créer des mises en page cohérentes et harmonieuses, je vous ai à plusieurs reprises conseillé de dépasser ce système de grille pour apporter du dynamisme et de la créativité.

C’est un exercice que vous devrez effectuer en 2019 car le web design reste et devient de plus en plus asymétrique.

Symétrie webdesign

Pour vous démarquer vous pourrez compter sur la répétition de motifs irréguliers ou encore la superposition de couleurs ou de textures.

8. Le one-page toujours aussi fort

Contrairement aux idées reçues, le one-page n’est toujours pas prêt à prendre congé. Beaucoup continuent de fournir une belle longueur de contenu à scroller qui donne le vertige

Mais pour que ce design ne soit pas ennuyeux, il doit être associé à une animation qui soit à la fois légère et attrayante. Elle doit susciter l’envie de continuer à dérouler la page.

Site One page

Les effets de scroll parallax sont, malgré leur complexité technique, un réel atout pour les sites one-page. C’est une manière comme une autre de conserver l’attention…

Conclusion

En 2019, ce n’est donc peut-être pas sur l’apparence de votre site que vous devez vous concentrer, mais sur sa navigation et l’expérience fournie aux utilisateurs.

Si vous parvenez à lier les trois, vous gagnerez sur tous les tableaux.

Bien sûr, dans le web design comme ailleurs, rien ni personne ne peut vous obliger à imiter ce que tout le monde fait. Vous pouvez tout à fait vous démarquer pour mieux mettre en avant votre originalité. Mais n’oubliez pas que les internautes prennent très vite des habitudes, et qu’ils s’attendent à retrouver peu ou prou les mêmes services sur les différents sites qu’ils consultent. Facilitez-leur la tâche…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.